T'en souviens-tu Godin ?

Table ronde «Autour de Gérald Godin»

Le 15 novembre en matinée aura lieu une table ronde dont l’objectif est de réunir, autour de l’animateur Raymond Archambault, des amis et collègues de Gérald Godin. Chacun sera invité à témoigner de ses relations avec l’homme, l’ami, le journaliste, le littéraire, le politicien de façon à rappeler les faits marquants de ses diverses carrières, ses réussites comme ses déceptions.

Raymond Archambault

Raymon ArchambaultRaymond Archambault a rejoint le Parti Québécois après une carrière de journaliste à la radio de Radio-Canada où il a présenté pendant 25 ans les informations du matin, les soirées d’élections et plusieurs émissions spéciales. La nuit des longs couteaux, le rapatriement de la Constitution, l’Accord du Lac Meech, celui de Charlottetown, le référendum de 1995 sont autant d’événements qui ont consolidé ses convictions souverainistes.

En novembre 2009, il a animé un premier colloque du Parti Québécois au Palais des congrès de Montréal où il a déclaré : « À partir de maintenant, ma voix c’est l’une des vôtres ». Il a milité dans la circonscription de Groulx, dans les Basses-Laurentides, pour ensuite se présenter comme candidat à la présidence du conseil exécutif national au début de 2011. Les délégués au XVIe congrès l’ont élu à ce poste en avril 2011.

 Denise Boucher

Denise_BoucherPoète, Denise Boucher est née à Victoriaville, en 1935. Elle a publié à ce jour plus de trente titres donnés à être ou lus ou joués ou chantés au risque de l’anarchie libertaire. Poète de l’amour et des voyages, elle a reçu le Prix du Marché de la poésie. Deux Félix de la meilleure chanson interprétée par Gerry Boulet ont salué Un beau grand bateau et Le chant de la douleur et deux prix Charles Cros, en France, lui ont été attribués pour une dizaine de chansons interprétées par Pauline Julien et Chloée Sainte-Marie. Sa pièce Les Fées ont soif, un classique de la dramaturgie, a été littéralement un coup de théâtre, en 1978. Interdite à la vente pendant un moment, elle fut jouée sur scène dans un boucan de scandale. Traduite en justice pour blasphème, la poète a vu par la suite son œuvre traduite en plusieurs langues. Selon elle, on ne naît pas féministe, on le devient. En 2013, elle a publié son premier roman Au beau milieu, la fin salué magnifiquement par la critique.

Jacques Elliott

Jacques Elliott copieJacques Elliot a fait carrière dans le domaine des communications et a su y laisser sa marque. D’abord journaliste, il a rapidement occupé le poste de directeur de l’information au sein de grands médias. C’est d’ailleurs à ce titre chez Québec-Presse, un hebdomadaire engagé, qu’il a fait la connaissance et s’est lié d’amitié avec Gérald Godin. Il a également enseigné à plus d’une cohorte d’étudiants en communications à l’Université du Québec à Montréal avant de devenir le directeur du magazine Protégez-vous pendant plus de vingt ans. La qualité de son travail et de son engagement l’a mené à siéger au sein de plusieurs comités et conseils d’administration d’envergure, dont celui d’Options Consommateurs. Présenté comme « un pilier dans le monde des communications », il a reçu le prestigieux Prix de l’Office de la protection du consommateur le 14 mars dernier pour sa contribution importante à la protection des consommateurs.

Jean Garon

Jean Garon

Économiste et avocat, Jean Garon a été le ministre de l’Agriculture des deux gouvernements Lévesque et le ministre de l’Éducation du gouvernement Parizeau avec qui il a mis sur pied le projet d’un cégep francophone dans l’Ouest de l’Île de Montréal : le cégep Gérald-Godin. Il a été député péquiste de la circonscription de Lévis durant plus de vingt ans, avant de devenir maire de la ville de Lévis (1998-2001). Il est, depuis cinquante ans, un militant actif de la cause de l’indépendance du Québec.

André Gervais

André Gervais a enseigné au Cégep de Thetford (1971-1973 et 1977-1984) et à l’Université du Québec à Rimouski (1984-2007). Il a publié depuis 1974 des recueils de poèmes et de proses, depuis 1984 des essais sur l’art, sur la poésie, sur des termes de la théorie littéraire, et a préparé depuis 1981 l’édition d’une quinzaine de numéros de revues (théorie, analyse, création), depuis 1991 l’édition d’une douzaine de livres (poèmes, récits et nouvelles, chansons, écrits et parlés divers). En tout, plus de vingt-cinq livres comme auteur (Soit un toit, poèmes et proses, Écrits des Forges, 2011) ou comme éditeur (Gérald Godin, Cantouques & Cie [1991], choix de poèmes suivi d’un entretien, nouvelle édition revue et augmentée par André Gervais, TYPO, 2012). Il est, par ailleurs, le commissaire de l’exposition Gérald Godin – « Être ou ne poète » présentée à la Grande Bibliothèque du 27 novembre 2012 au 10 novembre 2013.

Citation marquante :

 Tout le monde, critiques et amis écrivains, a trouvé à redire à mes poèmes en joual. Ce n’est pas de la poésie et puis ces mots sont si vulgaires! Où est la création là-dedans? Surtout ne pas se laisser emmerder. Au bout du tunnel il y aura de la lumière. Il m’a fallu faire le détour politique pour qu’on me reconnaisse comme écrivain, quelle humiliation! Sans mon statut de député, l’écrivain n’existe pas, c’est aussi simple que ça. (Gérald Godin, note rédigée en 1991 sur la page de garde d’un ouvrage de l’auteur polonais Witold Gombrowicz intitulé Testament – Dans Traces pour une autobiographie, 1994)

Arlindo Vieira

Arlindo VieiraArlindo Vieira est diplômé de la faculté de sciences politiques et de droit de l’UQAM et titulaire d’un diplôme de deuxième cycle de la faculté de droit de l’Université de Montréal.

Outre les années accumulées comme avocat, il possède une vaste expérience dans divers milieux gouvernementaux. Il y a exercé, entre autres, à différentes époques, la fonction d’attaché politique de Gérald Godin et de président du Conseil des relations interculturelles (C.R.I.). Dans le cadre de cette fonction, il a dirigé plusieurs études sur des enjeux reliés aux relations interculturelles et à la gestion de la diversité dans la société québécoise.

Exerçant présentement la fonction de Directeur-général de Radio Centre-Ville, la station  communautaire et multilingue de Montréal, Arlindo Vieira est reconnu pour son engagement social  dans divers organismes comme la Ligue des droits et libertés, le Centre Multiethnique Saint-Louis, la Caisse Populaire des Portugais, le Centre sociocommunautaire de Montréal, le Centre Justice et Foi, le Comité des communautés culturelles du Barreau du Québec et la Fondation de la Tolérance.

Citation marquante :

« Chaque être humain étant une sorte de poème, je pense que les immigrants sont des poèmes du Québec. C’est parce que je suis devenu le parrain des immigrants au Québec que j’ai appris à les connaître et approfondir un peu ce qu’ils étaient ici au Québec et donc à les aimer davantage. Cela a beaucoup marqué ma vie et ma poésie depuis. Cela a aussi marqué la pensée du nationaliste en moi dans le sens que c’est la phase nouvelle du nationalisme québécois, un nationalisme beaucoup plus ouvert et beaucoup plus soucieux de respecter les autres qui sont ici et de faire en sorte que chacun d’entre eux apporte sa contribution à la construction du pays. Au début, on pensait qu’on ferait le pays tout seuls ou presque ; maintenant on pense qu’on doit le faire avec les autres […] Je suis fidèle autant aux immigrants qu’au pays, à l’ensemble de ce que le pays est maintenant. Les immigrants font partie du pays d’une façon intime et intense, comme les pierres dans un mur scellé.» (Gérald Godin)

Advertisements